Revenir au site

Le cycle menstruel et les archétypes féminins

Comment se déroule notre cycle menstruel et quels sont les archétypes féminins associés ?

· Spiritualité - Energétique

Le cycle menstruel & les archétypes féminins

Aujourd’hui, envie de vous parler d’un sujet qui m’est cher. Mesdames, vous êtes les premières concernées par ce dernier mais Messieurs, rassurez-vous, il me semble tout à fait pertinent pour vous aussi de vous y pencher.

Pourquoi est-ce intéressant pour vous Mesdames ? Parce que c’est le meilleur moyen d’apprendre à se connaitre, se comprendre pour davantage s’accueillir tel que nous sommes, c’est à dire, des êtres cycliques.

Messieurs, l’interêt pour vous ici n’est pas des moindres, bien au contraire, un excellent moyen d’en apprendre davantage sur votre partenaire et vous permettre ainsi de comprendre et peut-être de vous adapter, toujours dans l’optique de tendre vers l’équilibre et l’harmonie au sein de sa relation de couple.

Les notions de base du cycle menstruel

  • C’est quoi les « menstruations » ?

Les règles ou encore les menstruations, c’est le moment où votre utérus (clairement déçu de ne pas avoir été fécondé) évacue par le biais de saignements le cocon douillet qu’il avait préparé pour votre futur grossesse. En effet, à l’âge de la puberté, les jeunes filles que nous étions (ou que nous sommes encore), ont commencé à avoir des saignements plus ou moins abondants et plus ou moins réguliers, sur un espace temps plus ou moins similaire et cela une fois par mois (quand cela se déroule sans embûche).

  • Et le cycle menstruel, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le cycle menstruel c’est un agencement parfait de notre merveilleux corps humain qui, par une cascade d’enchainements bizarroïdes et complexes d’hormones, nous fait « en chier » à peu près une fois par mois de chaque année et cela, de la puberté à la ménopause. Ça en fait des choses à gérer ! N’est-ce pas ? :)

Plus sérieusement, l’hypophyse et l’hypothalamus, deux potes de longue date qui bossent souvent en duo, accompagnés de leurs collègues les ovaires, organisent et contrôlent la totalité de notre cycle, et cela dans l’unique but de nous rendre fécondes.

Zinzin qu’ils sont ! Comme si on n’était pas assez nombreux sur la planète…

  • Et concrètement, ça donne quoi le cycle d'une femme ?

Le cycle menstruel d’une femme (qui varie évidemment d’une femme à l'autre, sinon, ce serait beaucoup moins rigolo) se décompose en plusieurs phases :

# En gros : la semaine 1 du cycle menstruel

La première phase du cycle (qui correspond en gynécologie au premier jour de règles) est considérée comme notre premier jour de cycle. Elle dure environ 1 à 7 jours. A ce moment là, des saignements apparaissent, plus ou moins abondants, accompagnés parfois de crampes ou/et de douleurs diverses.

# En gros : la semaine 2 du cycle menstruel

Quand les saignements cessent (enfin), l’endomètre (la couche interne de la cavité utérine) se prépare à accueillir votre progéniture. Car d’un point de vue physiologique, la femme semble avoir été programmée pour peupler la planète. Ainsi, votre paroi utérine s’épaissit car elle se sature de sang et notamment de nutriments.

Depuis le début de votre cycle, les follicules ovariens (une structure en forme de petit sac situé dans les ovaires et dans lesquels se développent les ovocytes) séjournent tranquillement aux côtés de vos ovaires, dans le but de croitre et d’arriver à maturité. Ainsi, à la fin de cette période de 14 jours, lorsqu'ils sont enfin arrivés à maturité, votre endomètre s’épaissit (grâce à vos ovaires qui vont produire des hormones appelées oestrogènes) provoquant ainsi la libération du follicule "winner" (et oui, un seul gagnant, ils ont tous l’esprit de compète) et qui, en se rompant, va délivrer un ovule. On appelle ce moment là : la phase de l’ovulation.

(Et c’est là que je vous ai perdu…).

# En gros : semaine 3 du cycle menstruel

Votre ovule, pépère, se balade tranquillou dans votre trompe de Fallope en direction même de votre utérus, entraînant un épaississement de votre muqueuse utérine et un pic fulgurant d'hormones (production d’oestrogènes et de progestérone).

Et c’est là qu’il va attendre patiemment les petits spermatozoïdes de Monsieur.

# En gros: semaine 4 du cycle menstruel

Le truc, c’est que ne les voyant pas arriver (si contraception), notre petit ovule sent la tristesse lui monter aux tripes. Lui qui se faisait une joie de pouvoir enfin accomplir sa mission : donner la vie. Prit dans les tourments de l’existence, il entame sa dépression, entrainant avec lui la chute vertigineuse de la production des hormones (oestrogènes/progestérones). Cette variation hormonale signale ainsi à l’utérus de se préparer à l’évacuation imminente de son âme.

Et ainsi, nous retombons à la phase 1 du cycle (qui équivaut à la semaine 1), où notre petit Nanour d’ovule, complètement défiguré par le chagrin, se fait expulser en compagnie de la couche interne de votre utérus par votre vagin. C’est cela que nous nommons « les règles ».

Madame et son cycle, de quoi être cyclique !

On peut donc comprendre pourquoi Madame pète les plombs, déprime, remet toute sa vie en question et est presque atteinte de troubles bipolaires en cette phase des plus délicates ! D’un point de vue psychologique et en reprenant tout mon sérieux, nous assistons à un DEUIL. Le deuil d’un ovule non fécondé, d’une vie inaboutie, d’un avenir autre que partagé, comme le corps pensait l’avoir prédit.

Si c’est violent physiologiquement, ça l’est tout autant (si ce n’est plus) mentalement et émotionnellement.

Alors qu'est-ce que les archétypes féminins ?

C’est Miranda Grey, pionnière dans son domaine, qui a avancé l’idée qu’il était enfin temps pour nous de comprendre quelles forces nous habitaient durant les phases de notre cycle.

Aussi, une manière pour nous, femmes de ce monde, de nous réapproprier notre corps, nos émotions et nos comportements, par l’interprétation de notre vécu.

Le symbole universel que représente l’archétype, transmit de génération en génération (et souvent véhiculé et reproduit dans l’inconscient collectif), porte en lui un poids émotionnel, énergétique et spirituel, et cela de manière considérable. Ainsi, au travers de ces 4 archétypes de la femme en lien avec les 4 phases de notre cycle menstruel, Miranda Grey nous propose d’entrevoir le cycle menstruel comme l’expression humaine du rythme et cycle de la Terre Mère.

Quels sont les 4 archétypes majeures de la femme en lien avec ses cycles ?

# Semaine 1 - Menstruations

L’archétype de la femme sage / la femme sorcière / la femme chamane.

Son élément : la Terre

Saison : l’hiver

Son énergie : la sagesse

Phase lunaire : la lune noire

Cet archétype est connecté à l’interdiction, la punition, la répression dans l’inconscient collectif. On fait face à la nature sauvage, puissante et imprévisible de la femme. En lien permanent avec la Terre, les forces de la nature, les nombreux mystères de la vie et de la mort, elle développe ses capacités extra-sensorielles et incarne ainsi toute sa puissance aux facettes multiples. Guérisseuse, guide, médiatrice, enseignante, elle n’a pas peur d’affronter ses peurs, d’entrer en communication avec le monde de l’invisible, de recevoir des messages de l’Univers et de s’octroyer le droit et le temps à l’indépendance et à l’amour de soi.

Vigilance :

Cette phase est souvent en lien avec une hypersensibilité et une hyperémotivité revisitées. On peut avoir des doutes sur nous, sur l’avenir du monde. L’angoisse et l’anxiété sont régulièrement présentes et il nous sera nécessaire de rester vigilantes à notre égocentrisme, à notre volonté suprême de contrôler ainsi qu’à notre orgueil.

Mesdames : prenez soin de vous, reposez vous c’est indispensable. Faites les choses avec lenteur, celles qui vous font plaisir. Ne vous surmenez pas, ne pratiquez pas d’activités intenses et favorisez les moments de cocooning et de détente.

Messieurs : ne prenez pas les choses personnellement, respectez la prise de distance, le repli et le repos. La colère, l’agressivité, les changements d’humeur ne vous sont pas destinés. Elle vit un deuil, une fin, comprenez le. Cela n’a strictement rien à voir avec vous, elle a besoin de se recentrer, de s’éclipser dans son antre et elle vous reviendra très prochainement.

# Semaine 2 - Pré-ovulation :

L'archétype de l’Amazone / la jeune fille / la Vierge

Element : Air

Saison : printemps

Énergie : puissance

Phase lunaire : lune croissante

L’archétype de l'Amazone est la guerrière de lumière, gardienne du foyer, du bien-être collectif, responsable de la sécurité et du bien-être de tous. Elle est dans son plein rayonnement, ses forces sont décuplées, elle brille de justice et de grâce, dans une volonté de protection, de bienveillance à l’égard des autres. Elle est aussi dans l’organisation et la structuration de son environnement, ordonnée et motivée à faire et réaliser ses rêves. Une séductrice hors pair à la sensualité généreuse.

Vigilance :

Cette phase est souvent le moment où l’on réveille la peur des autres qui peuvent nous percevoir comme une menace, une rivale. Il est bon de porter attention à notre leadership qui, dans l’extrême, peut devenir tyrannique, arrogant, autoritaire et assoiffé de pouvoir et de contrôle.

Mesdames : vous êtes rayonnantes et superbes, vous avez l’énergie pour accomplir tout ce que vous souhaitez, allez-y. C’est le moment parfait pour entreprendre, oser de nouvelles choses, créer et déplacer des montagnes ! Pour autant, prêtez attention aux autres, plus particulièrement à votre partenaire qui pourrait se sentir quelque peu secoué par votre lumière.

Messieurs : vous êtes à la hauteur, vous êtes juste auprès de cette femme qui pourrait temporairement vous donner l’illusion qu’elle vous efface. Tentez de rester en paix, dans le respect et la fierté de briller à ses cotés.

# Semaine 3 - Ovulation :

L’archétype de la Mère

Elément : eau

Saison : été

Énergie : amour

Cycle lunaire : pleine lune

La Mère est nourricière, aimante et incarne une énergie créatrice de toute puissance. Elle est dans la bienveillance constante et désintéressée. Dans l’auto-affection, elle n’a pas besoin des autres pour se remplir et diffuser son attention et sa présence de qualité. La douceur et la chaleur inondent son coeur et malgré elle, elle est le guide que l’on appelle. Elle est dévouée à ses proches, à son entourage, aux causes profondes qui l’animent et elle déborde d’amour et d’attention à l’égard de tout le monde.

Vigilance :

Attention tout de même à l’abandon de soi ou, dans le cas inverse, à l’envahissement excessif dans la vie d’autrui. La manipulation et la culpabilité peuvent s’immiscer dans nos comportements, restons éveillées à nos intentions profondes.

Mesdames: c’est le moment idéal pour organiser des repas de famille, téléphoner à vos amis de longue date, communiquer sur vos projets et étendre votre partenariat. Vous rayonnez d’amour à des kilomètres, n’hésitez pas à aider ceux dans le besoin.

Messieurs : Profitez en, c’est le moment idéal pour vous ouvrir et vous montrer vulnérables. Vous êtes anxieux ? Quelque chose vous tracasse au boulot ? Vous avez besoin de plus d’attention ? N’hésitez pas à lui communiquer vos besoins, elle y sera pleinement réceptive et veillera à les combler autant qu’elle le peut.

# Semaine 4 - Pré-menstruel :

L'archétype de l’Amoureuse ou de l’Enchanteresse

Element : Feu

Saison : automne

Energie : beauté

Cycle lunaire : lune décroissante

L’Amoureuse est connectée à la beauté de ce qui est, à l’environnement, au corps, aux êtres vivants, aux couleurs, et elle tend à créer l’harmonie partout autour d’elle. Elle représente la fertilité, la créativité, l’idéalisme et le romantisme. C’est le moment où la résilience, la bienveillance et l’entraide sont à leur paroxysme. Sa sexualité et sa force de vie vont de pair et c’est aussi le moment où sa passion se réveille avec une soif de curiosité.

Vigilance :

Attention à ne pas oublier ses limites et ainsi, se déconnecter de ses propres besoins. Dans cette phase là, nous pouvons éprouver un certain détachement émotionnel, laissant la froideur du coeur prendre le dessus ou à l’inverse, tomber dans une forme d’obsession affective et donner beaucoup de pouvoir à autrui. Les choses peuvent sembler ne pas aller assez vite, vigilance à l'impatience et l'agacement.

Mesdames : Dans cette phase de latence (où l’ovule ne sait pas s’il va finalement être fécondé ou non), nous pouvons éprouver de nombreux doutes et de nombreuses frustrations. Profitons de ce temps de latence pour faire le point sur ce qui est. Que gardons nous ? Qu’avons nous récolté ? Et de quoi souhaitons-nous nous libérer ?

Messieurs : votre dulcinée s’apprête à être de moins en moins disponible pour son extérieur et il est possible que vous l’observiez déjà faire de nombreux allers retours. N’hésitez pas à le lui dire avec bienveillance et amour, soyez doux et sécurisant. Elle a besoin d’être en confiance avant l’entrée dans l’hiver et sa période menstruelle, préparez le cocon avec elle.

De belles découvertes sur les archétypes en lien avec le cycle menstruel

Ainsi s’achève cet article. L’idée ici était de proposer une nouvelle lecture de nos cycles menstruels et de toutes les émotions qui en découlent. Aussi, une opportunité pour les hommes de comprendre un peu mieux leur femme et les challenges internes qui l'occupent une bonne partie du temps.

Loin de moi l’idée de se déresponsabiliser mais plutôt, l’opportunité d’en apprendre toujours davantage sur soi et surtout, d’organiser son environnement et sa vie aussi en fonction de ses cycles (vous verrez, vous serez bien plus paisibles et productives!).

Une manière de se respecter, une manière de réussir, une manière de co-construire auprès de celui ou celle que l’on aime.

Maureen Mellet

Coach en relation & hypersensibilité - Love coach - Thérapeute

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly